La dépendance aux écrans nocive pour les enfants et les adolescents

15/03/2018

http://www.bfmtv.com/societe/la-dependance-aux-ecrans-nocive-pour-les-adolescents-et-les-enfants-1347016.html

 

Des médecins tirent la sonnette d'alarme. L'addiction aux tablettes et smartphones serait dangereuse pour les plus jeunes. Ils recommandent de ne pas équiper les adolescents avant l'entrée au lycée.

La dépendance aux smartphones est un sujet de préoccupation. Notamment chez les plus jeunes. Signe que les temps changent, deux actionnaires d'Apple, les fonds Jana Partners et CaISTRS, ont demandé au géant américain de lutter contre ce phénomène, selon The Wall Street Journal. Dans une lettre remise au groupe, plusieurs pistes de travail sont évoquées, parmi lesquelles la mise au point d'un logiciel permettant aux parents de limiter l'utilisation des smartphones par leurs enfants.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

5% des adolescents accros aux écrans

Dans sa chambre, Arthur a un ordinateur mais son smartphone n'est jamais très loin. L'adolescent, scolarisé en classe de première à Paris, essaie de ne pas passer trop de temps devant les écrans. "Je sais me limiter, du coup ça va", assure-t-il à BFMTV. Mais sa mère donne une autre version. Et craint que son fils soit monopolisé par son téléphone portable.

"Le soir, quand je viens le voir, il est couché et il est encore sur son téléphone alors que la lumière est éteinte. Il y a un dernier texto à envoyer. Je me pose la question", s'inquiète-t-elle pour BFMTV.

En France, au moins 5% des adolescents sont accros aux écrans. En cause: internet, les réseaux sociaux et les jeux vidéos. Une dépendance dangereuse, estime cet expert.

"L'usage abusif du numérique engendre le fait que l'on est toujours dans un même monde, on s'isole et effectivement cela peut conduire à des aspects dépressifs", remarque pour BFMTV Thierry Le Fur, spécialiste en comportements numériques.

Une addiction nocive pour les plus jeunes

Une addiction qui touche aussi les plus petits. Mais qui pourrait s'avérer particulièrement nocive. Avant 6 ans, la surexposition aux écrans nuirait gravement au développement cérébral. 

"On observe ensuite des retards chez des enfants qui ont été exposés très tôt aux tablettes interactives, aux smartphones. C'est un objet que les parents utilisent très fréquemment pour occuper l'enfant, indique pour BFMTV Sabine Duflo, psychologue clinicienne et thérapeute familiale. L'enfant prend du retard, il n'arrive plus à se stimuler qu'avec ça parce que le reste lui paraît fade, ou tout simplement il est démuni."

Plusieurs psychologues estiment que le premier smartphone devrait être offert aux adolescents à partir de l'entrée au lycée et pas avant. Quant aux écrans de manière générale, le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) estime que les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas y être exposés. Le CSA estime ainsi qu'un temps excessif passé devant contribue à provoquer des retards de développement même si l'enfant ne regarde que des chaînes ou des programmes adaptés à son âge.

Une enquête menée par un médecin de la protection maternelle et infantile a également conclu que la surconsommation des écrans chez les jeunes enfants provoquait des retards de développement, des troubles de la relation, du langage et du comportement, semblables à de l'autisme.

Please reload

Posts à l'affiche

L'art-thérapie

17/01/2016

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous